Imprimer

Les "pots électriques"de Sarreguemines

 

      Déjà présentés sous le vocable "bouilloire électrique" par le musée de Sarreguemines en juin 2006.
    Nous ne voulons pas rivaliser avec la rédactrice de Barbotine dont les connaissances et surtout la plastique n’ont rien à voir avec celles du rédacteur de cet article, mais la découverte d’informations complémentaires nous a décidé à réexaminer ces objets.
    Cette production de Sarreguemines est nommée en fait par le vendeur, Pot électrique. Elle apparaît dans le dernier des carnets d’illustrateur de G. Herrmann à la page 38 où elle est présentée avec deux décors : Points et Nelly. Le décor Nelly dessiné en rouge existe aussi en vert. Nous pouvons penser que les premiers modéles apparaissent vers 1925.

Image
Page 38 du carnet T de G. Herrmann - (Musée de sarreguemines)
Image
Décor Points
Image
Décor Nelly vert

 

 

 

 

 

 

 

    Capable de porter à ébullition son contenu d’eau en 10 minutes, ce pot ne possède pas de réhaustat. La rapidité de l’opération peut être accélérée par la suppression d’une ou de plusieurs des 6 pastilles isolantes qui séparent les 2 disques métalliques qui produisent la chaleur à l’extrémité du thermoplongeur.

Image
Le thermoplongeur et les pastilles isolantes

 

 

Données techniques :

Image
Marques de fabrique, du revendeur et non du décor

Le poids d'un pot électrique complet à été mesuré entre 756 et 792g

Le poids du pot seul a été mesuré entre 443 et 476g. 

 

 

Image

 

 

 

Le mode d'emploi

A la vente, un mode d'emploi était livré avec chaque pot. Il était imprimé sur du papier cartonné de 12 cm sur 27cm, plié en 3 volets.

Image
Mode d'emploi déplié

 

Image
Volet 1

 

 

 

 

Image
Volet 2




Image
Volet 3
Henri Gauvin