Imprimer

Un vaporisateur

 

exceptionnel

 



Actuellement nous connaissons le vaporisateur comme diffuseur de senteurs ou encore comme  un des modes de consommation du cannabis. Dans ce dernier cas, Il permet  de réduire l’émission de goudron de 80% tout en profitant de 80% de THC de plus qu’avec une pipe. Il permet de chauffer les fleurs, la résine ou l'huile sans arriver au point de combustion. Le premier type de vaporisateur de ce type semble apparaitre dans les années 1980.

 

Le vaporisateur qui est le propos de notre coup de cœur de ce mois est plus ancien et n'a pas tout à fait la même utilisation.

Son numéro de forme 3438 indique une forme créée avant la Première Guerre mondiale. Il est en "grès d'Ombrie " partiellement émaillé pour colorer les fleurs de sa décoration. Il  est d'inspiration "Art nouveau".

Utilisé pour parfumer les pièces de la maison  et les salles de bains qui commencent  alors à se généraliser, il est d'autant plus rare que dans les documents que nous avons pu consulter, il est dit n'exister qu'en majolique.

 

 

 

 

 

Un vaporisateur de forme 3438 en grès d'Ombrie est donc une production extrêmement rare.

 

Cette pièce est constituée de deux parties :

- Un couvercle qui présente 4 opercules pour permettre l'exhalaison des vapeurs.

-   Une partie basse qui présente une cheminée en son centre.  Cette partie contenait le mélange d'eau et de plantes ou d'huiles qui était chauffé par un dispositif (bougie ou veilleuse) placées sous la "cheminée".

 

 

 

 

 

 

 

 

Données techniques :

-         Diamètre : 230 mm

-         Hauteur : 190 mm (avec couvercle)

-         Hauteur du récipient bas : 92 mm

-         Poids total de la pièce : 2455 g

 

 

 

 

 

Vous connaissez un autre vaporisateur ?

Contactez nous sur :   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Henri Gauvin